Vœux du président : rendre l’avenir possible

La cérémonie des vœux de Saint-Louis Agglomération s’est déroulée le vendredi 26 février 2018 au Forum à Saint-Louis.

Elle a permis au président Alain Girny de dresser le bilan d’une année de fonctionnement de notre communauté d’agglomération et de dessiner les contours d’une année 2018 riche de promesses pour notre territoire.

Découvrez en images :

 

2017 : une « année exceptionnelle »

Le 1er janvier 2017 a été marqué par la naissance de Saint-Louis Agglomération. Elus et services ont connu tout au long de l’année un rythme de travail soutenu pour réussir la fusion : adoption de 300 délibérations, vote des budgets totalisant plus de 120 millions d’euros dans un contexte de réduction des dotations de l’Etat, restructuration des services.

 

Un contexte incertain

Face à la suppression de la taxe d’habitation et au projet de refonte de la fiscalité locale, Alain Girny a rappelé la nécessité de préserver les marges de manœuvre et l’autonomie financière des collectivités. Il a regretté la baisse des aides personnalisées au logement qui fragilise la capacité d’investissement des bailleurs sociaux et menace l’efficacité des actions de la communauté d’agglomération pour l’équilibre social de l’habitat.

Il s’est félicité du nouveau statut fiscal de l’EuroAirport qui consolide les emplois, mais réduit les ressources des collectivités.

 

Une région des trois frontières dynamique

Dans un tel contexte, notre territoire dispose toutefois de solides atouts, à commencer par son attractivité : « Pour preuve, son dynamisme démographique avec une croissance de la population de 1 % par an en moyenne entre 2010 et 2015. C’est le double de celle constatée au niveau national durant la même période. Et sur ce plan, notre territoire est le plus dynamique de la Région Grand-Est ».

 

Des voies de communication exceptionnelles

Une attractivité soutenue par notre tissu industriel et par ses voies de communication et infrastructures de transport.

Le tram 3, inauguré le 9 décembre 2017, est fréquenté chaque jour par un peu plus de 2 000 usagers, un chiffre conforme aux prévisions.

L’EuroAirport reste un « vecteur essentiel de la vie économique et sociale de notre bassin ». Son développement doit cependant « rester compatible avec les attentes de bien-vivre des populations riveraines », d’où une motion de Saint-Louis Agglomération pour l’interdiction des vols nocturnes.

Quant à la voie fluviale, de nouvelles perspectives s’ouvrent pour le port de Huningue/Village-Neuf, avec la création, en décembre dernier, d’un syndicat mixte pour la gestion des ports du Sud Alsace dont Saint-Louis Agglomération est membre, et d’importants investissements prévus.

 

Une stratégie de développement économique

Saint-Louis Agglomération s’est également dotée en décembre dernier d’un schéma de développement économique pour « cultiver » son dynamisme économique. Il se déclinera autour de 6 axes et une soixantaine d’actions.

L’un des outils de ce développement est le projet Euro3Lys. Les scénarios d’aménagement sont définis. Un dossier sur le réaménagement de la RD 105 entre le carrefour du cimetière et de l’A35 a été déposé auprès des services de l’Etat par le Conseil départemental. « La validation de ce dossier est attendue dans les toutes prochaines semaines ».

 

Valoriser la diversité de nos communes

La fusion s’est faite dans le respect et l’écoute des 40 communes.

Pour que chacun puisse se reconnaître dans la nouvelle communauté d’agglomération, « nous devons impérativement entretenir et développer les relations de proximité » a souligné Alain Girny. Des relations qui passent par :

– les pôles de proximité de Sierentz et Folgensbourg,

– l’extension du transport à la demande aux communes du Pays de Sierentz le 1er janvier 2018,

– le développement du très haut débit, financé par la communauté d’agglomération.

Un pacte financier et fiscal va, par ailleurs, être passé avec les communes au mois de mars : à travers ce pacte, 1 600 000 € au total seront attribués aux communes.

Tout est ainsi mis en place pour permettre à notre territoire d’avancer, une démarche qu’Alain Girny décrit par une citation empruntée à Antoine de Saint-Exupéry : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas seulement de le prévoir mais de le rendre possible ».

 

 

Retour à la liste