Mobilisons-nous !

 

Ne laissez pas vos idées à la maison  ! 

La lutte contre le dérèglement climatique nous concerne tous. C’est pourquoi Saint-Louis Agglomération lance une grande concertation publique : vous pouvez ainsi apporter vos idées et participer à cette démarche pour l’avenir de notre planète.  Comment participer  ?   

 ⇒    Lien vers le formulaire de concertation en ligne

Vous pouvez répondre au formulaire en tant que citoyen ou en tant que représentant d’une structure (école, entreprise, association, institution…). Saint-Louis Agglomération entend ainsi élaborer un projet collectif, un plan d’action nourri par toutes les bonnes volontés, toutes les idées. Le fruit de cette concertation vous sera restitué à travers la presse, le site web de Saint-Louis Agglomération ou encore par des courriers d’information électroniques. 


LE PLAN CLIMAT-AIR-ENERGIE TERRITORIAL

Le Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) est un document stratégique qui liste toutes les actions du territoire de Saint-Louis Agglomération dans les domaines de la sobriété énergétique, la lutte contre le changement climatique et l’amélioration de la qualité de l’air. C’est un projet territorial à la fois stratégique et opérationnel, il prend en compte l’ensemble des enjeux climat-air-énergie autour de plusieurs grands objectifs :

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Adapter le territoire aux effets du changement climatique
  • Encourager la sobriété énergétique (économies d’énergie dans tous les secteurs)
  • Améliorer la qualité de l’air
  • Développer les énergies renouvelables

Le PCAET s’applique à l’échelle du territoire de Saint-Louis Agglomération dans lequel tous les acteurs (entreprises, associations, scolaires, citoyens…) sont mobilisés et impliqués. L’objectif final est, pour tous, de limiter, à moins de 2°C, le réchauffement maximum de notre planète, fixé lors de la COP 21 à Paris.

Cette démarche est une opportunité car cela permet de réduire la facture énergétique de tous en réalisant des économies d’énergies. D’autre part, développer les énergies renouvelables permet d’être moins dépendant des énergies fossiles, plus autonome en produisant localement de l’énergie.

La transition énergétique est également génératrice d’emplois : rénovation des bâtiments, développement des énergies renouvelables (solaire photovoltaïque et solaire thermique, réseaux de chaleur, biogaz, hydroélectricité, valorisation des déchets, etc..) et les transports : développement transports en commun, mobilités douces, véhicules hybrides et électriques, etc..

Ce document règlementaire Plan Climat-Air-Energie Territorial est composé de 4 parties :

  1. Le diagnostic territorial chiffré (état des lieux complet de la situation énergétique du territoire, comptabilisation des émissions territoriales de gaz à effet de serre, comptabilisation des polluants atmosphériques, estimation de la séquestration nette de CO2, analyse de la vulnérabilité du territoire aux effets du changement climatique)
  2. La stratégie territoriale et les objectifs (cohérente avec les objectifs nationaux)
  3. Le programme d’actions concrètes
  4. Le suivi et l’évaluation des actions

Pour cette dernière partie, l’agglomération s’est engagée, comme la Ville de Saint-Louis, dans la démarche volontaire de labellisation Cit’ergie, pour agir au quotidien et de manière concrète.

Qu’est-ce que le Label Cit’ergie ?

label citergie logoSaint-Louis Agglomération s’est lancée en janvier 2016 dans une démarche d’obtention du label Cit’ergie. Ce label récompense les collectivités territoriales engagées dans des politiques climat-énergie ambitieuses et repose sur un référentiel de 79 actions à engager.

 

Il existe trois niveaux de label :

  • Cap Cit’ergie : lorsque 35% des actions du label sont réalisées et 15% programmées
  • Cit’ergie : lorsque 50% des actions sont réalisées
  • Cit’ergie Gold : lorsque 75% des actions sont réalisées

L’objectif de cette démarche est de mettre en place une politique de réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire de Saint-Louis Agglomération. Pour cela, on peut agir dans différents domaines comme par exemple l’aménagement du territoire, l’urbanisme, l’organisation des transports et de la mobilité, l’efficacité énergétique des bâtiments et équipements, la production d’énergie renouvelable… Les actions concernent donc non seulement les services de la collectivité mais également des projets de coopération avec les entreprises ou les citoyens.

Diagnostic 2016

La démarche de labellisation a commencé par un état des lieux des actions déjà réalisées ou programmées par rapport au référentiel Cit’ergie (une liste de 79 actions à engager pour avoir le label). Cela a permis de constater que, globalement, l’intercommunalité de l’Alsace 3 Frontières a mis en œuvre 22% des actions demandées et que 2,6% d’actions sont programmées. Dans certains domaines, comme la mobilité par exemple, l’intercommunalité a même déjà réalisé près de 40% des actions.

Résultats de l’état des lieux Cit’ergie 2016

resultat etat lieux citergie 2016 CA3F

Plan d’action

La deuxième étape de la démarche a consisté à élaborer un plan d’actions.

Celui-ci a été adopté par les élus de Saint-Louis Agglomération en décembre 2016, il comporte 54 actions. En 2017, certaines actions ont déjà démarré. L’état des lieux Cit’ergie a également été mis à jour suite à l’élargissement de l’agglomération à 40 communes.

En 2018, il s’agira d’avancer sur une douzaine d’actions-clés : rénovation exemplaire de bâtiment, efficacité énergétique des bâtiments, développement d’itinéraires cyclables, déploiement de bornes de recharge pour véhicule électrique, collecte et valorisation des certificats d’économies d’énergies, etc.